LA MODE EST UN MOUTON NOIR

LA MODE EST UN MOUTON NOIR

28 février 2016 20 Par louply

« Suivre la mode » brr ça fais froid dans le dos. Personne n’a envie de se caractériser comme quelqu’un qui « suis » la mode. Ca signifierait juste être sans personnalité et s’habiller tendance après tendance exactement comme la dite mode le dicterai. La mode c’est un mouton. Mais un mouton noir, un vilain petit canard, celui qui est spécial, qui sort un peu du lot, à la fois on a envie d’être copain avec lui, mais à la fois c’est pas bien vu dans le troupeau. Et quand je vous dis ça je ne vous parle pas de la haute couture, de suivre la mode au sens  de suivre des défilés, mais bien du contraire, de ce que les couturiers ne qualifierai jamais ô grand jamais de mode: soit suivre ces quelques tendances qui émerge pendant.. 3 mois, 6 mois et même parfois qui dure 1 an (mais c’est rare ça faut pas se mentir). Le genre de tendance qui te sautaient aux yeux au collèges… Les Ugg, les longchamps, les doudounes Bel Air, les Bensimon, les Tropeziennes, les sac Gerard Darel, les Canada Goose… Et j’en passe. Parce que oui la tendance elle se niche très souvent précisément dans une marque et dans un produit particulier de cette marque. Ces « modes » n’ont jamais vraiment été celles que je voulais suivre (sauf au collège j’avoue honteuse que mon rêve ultime c’était des Ugg mais étant donné le prix j’en avais acheté des fausses… #shame). C’était le mouton noir, j’avais envie d’être copine avec, ces petits sac Gerard Darel, ces petits Vanessa Bruno, ces Bottes Ash.. Juste pour être tendance, mais forcément quand tu suis une tendance, tu te fond dans la masse. Et ça à l’adolescence au début j’en rêvais, à la fin ça me faisait peur et je fuyais ça à tout prix (c’est à ce moment là qu’est arrivée l’époque des talons vertigineux, de ma collection de doc et de mon amour pour le rouge à lèvre)

Au lycée j’ai moins vu tout ces phénomènes de mode, peut être que j’y prêtait moins attention aussi. Mais il y a de ça un an, on va pas se mentir on l’a tous vu la nouvelle mode passagère: Les Stan Smith et les Superstar. V’la ti pa, que toutes les gonzesses à Paris avaient toutes les même chaussures. C’était vraiment drôle à voir, surtout que c’était un peu un mini combat entre les 2 paires – sauf pour certaines qui avaient craqué et avaient les deux. Au début, j’y ai pas fait trop attention, mais petit à petit une des paires m’a plu je l’avoue: Les Superstar. Mais le prix me freinait.. Et c’est comme ça qu’en septembre 2015, dans un vide dressing (et oui encore un), j’ai trouvé une paire de Superstar comme neuve à.. 40€.

1

Voilà comment je suis devenu un petit mouton, amie avec le mouton noir.

234691012131514

  • Haut: Kookaï (ici)
  • Jean: Zara (similaire)
  • Chaussures: Adidas (ici)
  • Bracelet: Hoctavius (ici)*
  • Rouge à Lèvres: Serge Lutens

C’était chouette de pouvoir réellement écrire un peu comme avant – quand j’avais du temps… Et vous c’est quelle tendance, quel mouton noir de la mode que vous aimez mais qu’au fond vous avez un peu honte d’aimer?

Des bisous,

SIGNATURE