LES T-SHIRTS DE CINEMA

500-jours-ensembles-black-amour-love

Salut les petits gars,

On adore toujours les références, qu’elles soit tiré d’un live, d’une musique ou de l’univers du cinéma. Il doit y avoir un rapport à l’égo là dedans, quand quelqu’un cite une référence de quelque chose que l’on connait/aime. On est ravi de pouvoir dire « oh mais oui, ça vient de là » (comprendre « là » comme « ça vient de tel film/livre/musique »). Evidemment cette douce phrase qui a pour but de montrer notre immense culture est souvent prononcée de manière fière, accompagnée d’un petit mouvement de cheveux des familles.

Ma petite passion, c’est les gens qui glissent des références au monde du cinéma..

Je peux très facilement entendre une personne citer un film et vouloir en faire mon meilleur ami. Les citations qui me font cet effet viennent généralement de « La classe américaine« , « La cité de la peur« , « RRRrrr« , « Astérix et Obélix mission Cléopâtre » ou tiré de n’importe lequel des films de Wes Anderson, si vous n’avez pas vu l’un des films cité juste ici : regardez le, vous ne perdrez pas votre temps. Et on aime, bien sur, pouvoir dire les nôtres, de refs. Les dire, mais aussi les montrer. J’ai toujours eu une attirance pour les petits accessoires qui montraient une légère référence à quelque chose. Que ce soit un pin’s avec un portrait emblématique, un tote bag avec une citation (in)connu, ou encore un t-shirt avec une référence cinématographique. En règle générale je préfère les refs quand elles sont subtiles. Quand elle nous laisse justement notre possibilité de faire « oh mais je connais ça », sans nous donner toutes les cartes en main.
Or je me suis abonnée à une petite box depuis septembre dernier, fini les box beauté. J’ai trouvé une box de cinéma, dans laquelle, parfois, il y’a comme goodies un t-shirt correspondant au film envoyé. Pour le mois de février, le dvd reçu n’était autre que « 500 jours ensemble« , un film de 2009 réalisé par Marc Webb. Il y avait donc glissé un t-shirt correspondant à la scène mythique du film : les deux acteurs sont sur un banc face à New York, le tout surmonté d’un petit « (500) ».

1

Mais si j’aime autant les références, c’est surtout pour les univers dont elles sont tirées finalement. Et ma façon de m’habiller, en général, suis un peu cette même idée. J’aime le jeu des époques et des symboles. Les photos du jour ne sont autre qu’un look à base de vêtements de fripes, ou emprunté dans des placards de parents/grands parents. Ce côté rétro qui raconte tout autant d’histoire qu’une référence cinématographique. Alors ce petit t-shirt que je porte et qu’on ne voit que peu sur ces photos, n’était autre qu’une excuse pour montrer que la mode peut être un jeu de références qui font sourires ceux qui les comprennent.

2

3

4

5

7

8

9

Crédit photo : Célia Hue (site)

SHOP LE POST

Et vous, ça vous amuse de jouer avec les époques ? Avec les références ?

Un bon dimanche à tous, et plein de tendresse

louply

5 Comments

Laisser un commentaire